TOURISME COTE D'IVOIRE

La Côte d'Ivoire est une véritable synthèse géographique et culturelle du continent africain, avec ses forêts et sa savane et une diversité d'ethnies dépositaires d'une variété de folklores, d'artisanat et de religions.

Un réseau routier, satisfaisant et unique par sa densité et sa qualité dans la sous-région ouest-africaine, permet d'aller partout à la rencontre de l'homme ivoirien et de sa culture et de découvrir les magnifiques paysages de ce pays.

La Côte d'Ivoire dispose d'une gamme variée de produits touristiques.

  • ATTRACTIONS TOURISTIQUES

    Les parcs nationaux

    La Côte d'Ivoire possède neuf parcs nationaux (Azagny, Comoé, Banco, Taï, Marahoué, Peko, Mont Sangbé, îles Ehotilé, Abokouamékro) qui couvrent une superficie de 1 730 550 ha, soit près de 6% de la superficie totale du pays. Ces parcs sont riches en espèces rares et en voie de disparition.

    A ces parcs, il faut ajouter un ensemble de vingt deux (22) réserves naturelles couvrant une superficie de 538 048 hectares et plusieurs forêts classées sur toute l'étendue du territoire (réserves de Divo, du Mont Nimba et du Lamto).

    • Le Parc animalier d'Abokouamékro

      Situé à 60 km de Yamoussoukro, ce parc s'étend sur une superficie de 21 000 ha. Il est d'accès facile. On peut y découvrir des éléphants, des buffles, des rhinocéros.

    • Le parc national du Banco

      Situé en plein cœur d'Abidjan, en bordure de l'autoroute du nord, c'est un exemple unique en Afrique d'enclave forestière en pleine ville, avec des espèces de bois (acajou, avodiré, samba, makoré...). On y trouve également de nombreux oiseaux et des singes. Des pistes ont été aménagées dans ce parc pour la promenade.

    • Le parc d'Azagny

      Situé à 100 Km d'Abidjan à l'embouchure du fleuve Bandama, ce parc s'étend sur 19 400 ha. La végétation est constituée de savanes marécageuses parsemées de palmiers. Des éléphants, des potamachères, des buffles, des singes, des chimpanzés et plusieurs espèces d'oiseaux peuplent ce parc. L'accès y est facile par la route (la côtière) et le parc dispose d'un campement-hôtel à l'intérieur.

    • Le parc national de la Comoé

      Ce parc, créé en 1968, était initialement appelé Réserve de Bouna car situé dans la région de Bouna. C'est le plus grand parc d'Afrique de l'ouest. Sa faune variée, comporte une population d'éléphants, de buffles, de cobs de buffon, de lions, d'hippopotames, de cynocéphales et de plusieurs oiseaux.

      Des réceptifs d'accueil ont été construits dans les villages environnants : Kaffolo, Ouangolofitini, Kapkin, Gansé....

    • Le parc aquatique des îles Ehotilé

      Ce parc est situé aux larges de la lagune Aby, dans la région d'Adiaké au sud-est de la Côte d'Ivoire. Il a été créé en 1974. C'est un parc aquatique et un site de recherche scientifique. Il s'étend sur une superficie de 500 ha.

    • Le Parc de la Marahoué

      Ce parc s'étend sur une superficie de 101 000 ha et est situé dans la région de Bouaflé. Le parc de la Marahoué offre à ses visiteurs un environnement de qualité et est parfaitement aménagé pour les accueillir. Il dispose d'un centre d'accueil et d'hébergement, de plusieurs miradors, des mares aux crocodiles, aux buffles, aux hippopotames. On y trouve aussi des éléphants, des cynocéphales, des bongos.

    • Le Parc du Mont Péko

      Renommé pour sa végétation (flore de montagne et de forêt primaire) et situé à quelques kilomètres de Duékoué, ce parc qui tire son nom du Mont Péko culminant à plus de 1000 m, a une superficie de 34 000 ha. Il possède une faune importante et variée, composée entre autres, d'éléphants, de panthères, de buffles, de céphalopodes, de singes, etc...

    • Le Parc du Mont Sangbé

      Situé au nord de Man et à l'ouest du fleuve Sassandra, à cheval entre Biankouma et Touba, ce parc s'étend sur une superficie de 95 000 ha. Il est localisé dans une zone montagneuse (14 sommets de plus de 1 000 m dans les monts Toura). Il s'agit d'un parc particulièrement giboyeux et couvert d'une flore très dense. Eléphants, buffles, antilopes et singes, constituent l'essentiel de sa faune.

    • Le Parc de Taï

      Le parc national de Taï (350 000 ha) tire son nom de la ville de Taï située près de la frontière ouest, au sud de Guiglo et à une trentaine de kilomètres au nord de Tabou. Classé " Patrimoine mondial " dans le programme MAB des Nations Unies, il renferme de nombreuses essences de qualité et constitue également un lieu de recherches scientifiques et médicales réputé.

      Il est peuplé de plusieurs espèces d'animaux à savoir hippopotames, céphalopodes, zèbres, jeuntinks, bongos, éléphants, etc...

      Il existe une grande facilité d'hébergement à Taï, à Guiglo et à Soubré.

    Autres attractions touristiques

    Yamoussoukro : Ville natale de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, premier Président de la Côte d'Ivoire et depuis 1983, capitale administrative et politique, consiste en soi un véritable pole touristique. La ville, se présente en effet comme un défi au temps et à l'espace avec son architecture d'avant garde, son golf, ses grandes écoles aux lignes futuristes, la Basilique Notre-Dame de la Paix (superbe, généreuse, à couper le souffle, véritable première mondiale par les dimensions, les technologies utilisées, ses immenses vitraux à l'ancienne ; un haut lieu de foi et de tourisme), l'hôtel le Président, la Fondation Félix Houphouet-Boigny pour la recherche de la Paix, le lac aux crocodiles, etc.

    Les régions occidentales de Man et de Touba : Le visiteur a l'occasion d'apprécier la douceur d'un climat montagneux et le charme d'une luxuriante verdure parsemée de cascades au-dessus desquelles sont suspendus les fabuleux ponts de lianes dont la réalisation reste encore inexpliquée. Masques des échassiers des peuples Dan, danse des jeunes filles parées de cauris, danse des hommes-léopards, constituent d'autres facettes vivantes de ces deux régions.

    Le nord de la Cote d'Ivoire: Dans le climat du nord, la savane aux tons ocre est ponctuée de petits villages aux cases arrondies, avec de magnifiques portes en bois sculpté. C'est la région de l'harmonie, réglée par le Poro ; l'initiation longue et complète se fait en trois phases de 7 ans chacune, soit 21 ans d'initiation. Mondialement renommé, l'artisanat sénoufo est riche de ses masques polychromes et de ses poteries.

    Le centre : A la lisère de la forêt et de la savane, cette région abrite encore au pied du Mont Rombo Boka, les anciens puits d'où était extrait l'or qui a fait la prospérité des baoulés et favorisé l'essor d'un artisanat très raffiné.

    L'Est : Avec les royaumes du pays Akan et Tanguelan, l'école des féticheuses.

    Le sud : La ville de Grand Bassam, ancienne capitale de Côte d'Ivoire, avec son architecture coloniale et ses nombreuses plages.

    Le Sud-ouest : Les merveilleuses chutes du Nawa, dans la région de Soubré.

  • LES FORMES DE TOURISME
    La Côte d'Ivoire touristique offre une gamme variée de formes de tourisme.
    • Le tourisme religieux

      La Basilique Notre-Dame de la Paix, la première Basilique africaine, l'une des plus grandes et certainement la plus somptueuse au monde, est un produit très apprécié des touristes. Les mosquées séculaires du nord (Kong, Kawara, Samatiguila) sont non seulement des symboles de la foi, mais constituent également des sites touristiques de qualité. Ces monuments historiques et religieux rappellent des étapes importantes de l'histoire de la Côte d'Ivoire.

    • Le tourisme balnéaire

      La Côte d'Ivoire dispose de près de 500 km de littoral dont les plages sont parmi les plus belles et les plus contrastées de la sous-région.

      La Côte sud-ouest en particulier répond au goût du touriste à la recherche des paradis perdus ; un monde où les hommes, les animaux et la nature sauvage coexistent de façon idyllique.

          

      A ces plages, il faut ajouter 300 000 ha de plan d'eau lagunaire, le plus vaste en Afrique d'un seul tenant. La Côte d'Ivoire est donc à même d'offrir à ses touristes des produits balnéaires de qualité.

    • Le tourisme thématique ou culturel

      On dit de la Côte d'Ivoire qu'il est le résumé de 60 fascinantes " afriques " du fait de la grande diversité des ethnies (une soixantaine) qui composent sa population.

          

      Les formes d'expression culturelle sont nombreuses, riches et variées : l'architecture traditionnelle ou originale, artisanat, danses de tous genres, fêtes des masques et de générations, ect... Certaines manifestations culturelles s'affirment de plus en plus comme de véritables produits d'appel du tourisme ivoirien : Katana Festival de Korhogo, qui permet de découvrir la riche et mystérieuse culture du peuple sénoufo, Abyssa de Grand-Bassam, festival des masques de l'ouest, ect...

    • Le tourisme de Congrès

      La Côte d'Ivoire est une excellente destination congrès grâce à ses infrastructures hôtelières de classe internationale, son réseau de communication des plus modernes, ses équipements de traduction simultanée en plusieurs langues, ses infrastructures sanitaires de haut niveau technologique. La capacité totale offerte par les salles de congrès est de 2 500 places à Abidjan et de 4 000 à Yamoussoukro.

    • Le Tourisme sportif

      Le golf se pratique en Côte d'Ivoire sur deux parcours de dimension international : l'Ivoire golf Club à Abidjan et le Président Golf Club à Yamoussoukro.

      Au plan de la pêche sportive, la Côte d'Ivoire dispose de bonnes références. De nombreux records mondiaux relatifs à la capture du Marlin y ont été battus.

  • Des infrastructures de base et des équipements modernes

    La Côte d'Ivoire a réalisé un tissu d'infrastructures de base conséquentes pour répondre efficacement aux attentes de différents marchés :

    • un réseau routier de 68 000 km dont près de 6 000 km sont bitumés ;

    • 638 km de voie ferrée traversant le pays du sud au nord ;

    • 3 aéroports de classe internationale (Abidjan-Bouaké-Yamoussoukro) ;

    • 11 aérodromes nationaux, dont certains pourvus de pistes bitumées et permettant des atterrissages de nuit ;

    • 2 ports en eaux profondes : Abidjan et San Pedro;

    • un réseau de télécommunications couvrant l'essentiel des grandes agglomérations du pays.

    • un réseau électrique couvrant toutes les agglomérations avec un programme d'électrification rurale très avancé;

    • un plateau sanitaire performant avec de nombreuses polycliniques dont certaines sont uniques dans la sous-région : PISAM, Institut de Cardiologie d'Abidjan, etc.

    • le centre administratif du plateau, en plein cœur de la ville d'Abidjan ;

    • des infrastructures hôtelières de qualité : Hôtel Ivoire, le Golf, le Sofitel, le Tiama, le Palm-Beach, etc... ;


Copyright © 2007 Ambassade de Côte d'Ivoire New Delhi. Tous droits réservés.