COOPERATION IVOIRO-INDIENNE
 

La Côte d'Ivoire et l'Inde ont établi des relations diplomatiques depuis le 30 novembre 1962. L'Inde a ouvert son Ambassade à Abidjan en 1987 tandis que la Côte d'Ivoire, pendant de nombreuses années, assurait sa représentation diplomatique en Inde successivement par son Ambassade en Chine puis par celle de Moscou.

Ce n'est qu'en 2005 que la chancellerie diplomatique ivoirienne à New Delhi a été ouverte avec S.E.M. Gilbert BLEU-LAINE comme premier Ambassadeur. Celui-ci a présenté ses lettres de créance au Président Abdul KALAM, alors Chef de l'Etat de l'Inde, le 29 septembre 2004.

RELATIONS ECONOMIQUES ET COMMERCIALES

Les relations commerciales entre la Côte d'Ivoire et l'Inde sont régies par un Accord commercial signé à Abidjan le 17 février 1993. Si le principe de la création d'une Grande Commission a été décidé depuis cette période, ce n'est qu'en aout 2006 que cette Commission a été formalisée par un Accord signé par les Ministres des Affaires Etrangères des deux pays, au cours d'une réunion tenue les 03 et 04 aout de la même année.

Cette première grande session de la Commission Mixte ivoiro-indienne a permis aux deux parties d'examiner des projets d'accord dans plusieurs domaines, notamment : l'agriculture, le commerce, les transports, les mines et énergie, les finances et les investissements, la culture, la santé, le tourisme, l'éducation. Les deux Ministres ont également signé un mémorandum d'entente entre les Ministères des Affaires Etrangères de leurs deux pays.

  • Les exportations ivoiriennes vers l'Inde

    Les exportations ivoiriennes à destination de l'Inde portent sur un nombre assez limité de produits, notamment:
    • Agriculture : noix de cajou (en 2002 les recettes des ventes ivoiriennes à l'Inde on atteint un maximum de 295.791 tonnes). La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou, est également le principal fournisseur du marché indien de cette matière en produit brut;
    • Agriculture industrielle : coton en masse ;
    • Bois (bois en grumes et bois transformé). Le teck ivoirien est de plus en plus demandé par le marché indien ;
    • Conserves et préparation alimentaire : il s'agit essentiellement du cacao transformé dont les volumes exportés sont encore très modestes;
  • Les importations ivoiriennes en provenance de l'Inde

    La Côte d'Ivoire importe de l'Inde du riz " semi-blanchi " (162.324 tonnes importées en 2003 pour 17,872 milliards de CFA), des produits pharmaceutiques, des produits chimiques, des ouvrages en produits métalliques, céramie, verre, pierre, matériel de transport routier.

    Toutefois, tous ces produits, même qualifiés d'importants en termes de tonnage et de valeur, n'enregistrent que des montants relativement modestes dépassant rarement le milliard de F CFA.

  • La balance commerciale

    De 1999 à 2003, et même aujourd'hui, le solde de cette balance commerciale est largement en faveur de la Côte d'Ivoire. Il a été en effet, successivement de 125,298 milliards de F CFA en 1999 ; 429,072 milliards de F CFA en 2000 ; 367,467 milliards de F CFA en 2001, 289,697 milliards de F CFA en 2002 et 355,786 milliards de F CFA en 2003.

  • Financements de projets en Côte d'Ivoire par l'Inde

    L'Inde octroie des financements à certains projets en Côte d'Ivoire sous deux formes : financements dans le cadre du TEAM 9 et financements hors TEAM 9.

    -- Financements TEAM 9

    Dans le but d'intensifier sa coopération avec l'Afrique, l'Inde a initié un mécanisme technico-économique avec huit (08) pays africains dénommé TEAM-9 (Techno-Economic Approach for Africa-India Movement).

    Cette initiative, qui regroupe l'Inde, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée-Bissau, la Guinée Equatoriale, le Mali, le Sénégal et le Tchad, consiste à identifier et à réaliser, dans les pays membres, des projets prioritaires et des programmes de coopération en matière d'agriculture, d'industrie, d'infrastructures, des sciences et technologie, de formation, etc.

    Dans cette perspective, l'Inde a alloué aux huit pays africains membres, par le biais de l'EXIM BANK OF INDIA, une ligne de crédit préférentielle de 500 millions de dollars pour une assistance financière aux divers projets et programmes retenus dans le cadre de la coopération du TEAM 9. En 2006 et 2007, la Côte d'Ivoire a bénéficié de financements TEAM 9 pour les projets ci-après :

    • Fourniture par la société indienne TATA MOTORS de 400 autobus à la SOTRA ;
    • Transformation de la noix de cajou en produits finis, avec comme structure bénéficiaire la Fédération Nationale des Producteurs de cajou (FENOPACI) ;
    • Extraction d'huiles à partir de la graine de palmier, avec comme entité bénéficiaire la Fédération Nationale des Producteurs de Palmier à huile (FENACOPAH-CI). D'autres projets, en cours d'exécution, bénéficient également de financements dans le cadre du team 9:
    • Transformation du manioc en divers produits semi-finis et finis (amidon et glucose) ;
    • Production de chips à partir de fruits et légumes locaux ;
    • Parc technologique (Zone franche) de Grand Bassam ;
    • Centre d'exposition et de démonstration de machines indiennes en Côte d'Ivoire, avec pour partenaires au projet, l'organisme ivoirien I2T et la structure indienne NRDC.

Copyright © 2007 Ambassade de Côte d'Ivoire New Delhi. Tous droits réservés.